10 Sep
10:03

Voici un nouvel article concernant une incroyable √©tude qui montre de bons espoirs dans la lutte contre la leuc√©mie. Ce traitement cible plus particuli√®rement la leuc√©mie my√©lo√Įde chronique. Je suis fier de vous annoncer que cette d√©couverte a √©t√© faite par des chercheurs fran√ßais du CEA (commissariat √† l’Energie atomique et aux √©nergies alternatives).

Pour commencer, qu’est ce qu’une leuc√©mie? C’est en fait un type de cancer qui implique des cellules sanguines. Cette maladie d√©bute dans la moelle osseuse. Les cellules atteintes de leuc√©mie ne se comportent pas normalement car elles poss√®dent un grand nombre de mutation dans leur ADN. Les cellules souches qui se situent dans la moelle osseuse produisent les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

Illu_blood_cell_lineage

Un patient atteint de leuc√©mie produit un grand nombre de globules blanc anormaux et ces cellules vont envahir la moelle osseuse pour finir par atteindre le sang. Ceci entraine pour le patient une insuffisance m√©dullaire puisqu’il n’est plus capable de produire une quantit√© suffisante de globules blanc normaux. Il peut, de plus avoir des effets secondaires tels que des an√©mies.

La leuc√©mie my√©lo√Įde chronique est li√©e √† une translocation chromosomique caract√©ristique appel√©e « chromosome de Philadelphie ». Ceci correspond √† un √©change d’information g√©n√©tique entre les chromosomes 9 et 22 qui m√®ne √† une fusion des g√®nes ABL et BRC. Cette mutation cr√©e donc un g√®ne ABL mut√©. Mais que se passe t’il ensuite? En fait, une partie des chromosomes 9 et 22 vont se d√©tacher et √©changer leurs positions respectives. ABL est connu pour √™tre un oncog√®ne, c’est √† dire un g√®ne, qui lorsqu’il est exprim√©, m√®ne √† l’apparition de tumeurs. De nos jours, le s√©quen√ßage et la mise en √©vidence du chromosome de Philadelphie est utilis√© pour confirmer le diagnostique de leuc√©mie my√©lo√Įde chronique. Apr√®s avoir √©t√© transcrit en ARN, le g√®ne de fusion va √™tre traduit en une prot√©ine sp√©ciale qui a une activit√© tyrosine kinase. La prot√©ine normale a le m√™me type d’activit√©, cependant l’activit√© de la prot√©ine mut√©e est bien sup√©rieure! Une tyrosine kinase va r√©aliser une phosphorylation (c’est √† dire l’ajout d’un groupement phosphate) sur un acide amin√© tyrosine (voir sch√©ma ci-dessous).

Tyrosine

Cette prot√©ine anormale interagit avec le r√©cepteur interleukine IL-3 le rendant constitutivement actif. Le r√©cepteur interleukine n’est donc plus r√©gul√©. C’est un √©norme probl√®me car chez les cellules saines, les r√©cepteurs tyrosine kinase sont inactiv√© d√®s que la cellule n’en a plus besoin. Ici, cette inactivation n’est plus possible. IL-3 va alors activer un grand nombre de prot√©ines impliqu√©es dans le cycle cellulaire, en l’acc√©l√©rant. Les cellules vont donc se diviser et prolif√©rer plus vite! Mais si on augmente la production de cellules qui ont un probl√®me dans leur ADN, alors on propage la mutation. De plus, le g√®ne mut√© inhibe la r√©paration de l’ADN, ce qui entra√ģne un g√©nome tr√®s instable.

1000px-Philadelphia_ChromosomF1.large

La mani√®re habituelle de traiter cette maladie est un m√©dicament appel√© Imatinib, c’est un inhibiteur de tyrosine kinase. Ce m√©dicament a √©t√© d√©couvert par Novartis¬ģ. Le probl√®me est que l’Imatinib est tr√®s cher (2500 ‚ā¨ pour une boite de 30 cachets). Ceci a encourag√© les chercheurs √† trouver de nouvelles mol√©cules pour soigner la leuc√©mie my√©lo√Įde chronique. Comme vous pouvez le voir dans ce m√©canisme, lorsque l’on porte la mutation Philadelphie, les cellules ont une tendance √† survivre et √† prolif√©rer, tandis que lorsque l’on ajoute l’Imatinib ou d’autres d√©riv√©s, cela bloque la survie cellulaire et pr√©vient l’apparition de la maladie. Malheureusement, moins de 10% des patients atteignent un niveau de gu√©rison o√Ļ on ne peut plus d√©tecter de cellules canc√©reuses. Cela signifie que lorsque l’on arr√™te le traitement, il y a toujours un risque que le cancer r√©apparaisse.

864px-Mechanism_imatinib400px-Imatinib_mesylate

Maintenant que nous savons ce qu’est la maladie, je voudrais vous parler de cette nouvelle d√©couverte faite par ces chercheurs fran√ßais. Ce nouveau traitement cible les cellules souches qui m√®nent √† la maladie. Les patients √† qui l’on a donn√© ce traitement ne montrent plus aucun signe de maladie 5 ans apr√®s l’arr√™t du traitement. Ces chercheurs ont montr√© que les r√©serves de cellules souches canc√©reuses r√©siduelles peuvent √™tre cibl√©es par un autre type de m√©dicament : les glitazones. Ces m√©dicaments sont connus comme √©tant des antidiab√©tiques. Ce sont des agonistes du peroxisome-proliferator activated receptor ő≥ (PPAR-ő≥). Cette √©tude montre que l’activation du PPAR-ő≥ m√©di√©e par les glitazones diminue le niveau d’activation d’une prot√©ine appel√©e STAT5 (Signal transducer and activator of transcription 5). Cette prot√©ine est impliqu√©e dans une cascade de signalisation qui augmente l’expression des prot√©ines HIF2a (Hypoxia inducible factor 2a) et de CITED2 (Cbp/p300-interacting transactivator 2). Ces deux prot√©ines ont un r√īle tr√®s important : elles maintiennent le statut de cellule souche et la quiescence. Les cellules quiescentes sont des cellules qui ne deviendront pas actives, elles ne vont pas prolif√©rer ni se diff√©rencier √† moins de sortir de leur quiescence.

Lorsque l’on a donn√© des glitazones aux patients qui avaient √©t√© trait√©s √† l’Imatinib auparavant, les cellules souches r√©siduelles ont √©t√© maintenues quiescente et ainsi purg√©es de la moelle osseuse. Le r√©sultat est qu’aucune cellule canc√©reuse n’a pu √™tre d√©tect√©e, m√™me 5 ans apr√®s l’arr√™t du traitement aux glitazones. Ceci pourrait donc √™tre le premier pas vers une √©radication compl√®te de ce type de cancer!

Voici la fin de cet article. j’esp√®re que vous avez aim√© cette nouvelle. A bient√īt !

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube
« Qu’arrive t-il lorsque l’on traverse un trou noir? La nouvelle th√©orie de Stephen Hawking Th√©rapie immunitaire Vs leuc√©mie lympho√Įde chronique »

Billythekid

PhD Student in Biophysics

Related Articles
2 Comments

    Cassie

    11 septembre 2015 at 10 h 03 min

    Hey there this is somewhat of off topic but I was wondering if blogs
    use WYSIWYG editors or if you have to manually code with
    HTML. I’m starting a blog soon but have no coding knowledge so I wanted to get advice from someone with experience.
    Any help would be enormously appreciated!

      Billythekid

      11 septembre 2015 at 10 h 03 min

      Hi, I can answer this question even if it is a bit out of the subject. I used a WordPress template where I added a bit of code (HTML, CSS) to modify what I wanted. But with WordPress you can have a pretty nice WYSIWYG editor. You can start a blog with this editor, it is really easy and user friendly. I hope you will reach your goal.
      Bye!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *